Le cuivre à Villedieu-les-Poêles : une tradition renouvelée - quatre épisodes diffusés sur FRANCE 3

Episode 1 : Une architecture marquée par la dinanderie

C'est au douzième siècle que le cuivre et la ville ont commencé à mêler leurs destinées. A cette époque, les chevaliers de l'ordre de Malte ont fondé la ville sur des terres qu'ils venaient de recevoir et y ont installé des ateliers de dinanderie, à l'image de ceux qu'ils découvraient au Moyen Orient à l'occasion des croisades. Trente cinq cours et bâtiments sont encore visitables dans Villedieu et rappellent les activités des trois grandes familles de dinandiers : les poêliers, les chaudronniers et les fondeurs de laiton.

Episode 2 : Repoussage, étamage et martelage à l'Atelier du Cuivre

L'Atelier du Cuivre est l'attraction tourstique par excellence et ouvre ses portes depuis 1985. Voir les ouvriers travailler le cuivre et l'étamer plonge le visiteur dans un autre temps, où les procédés industriels n'existent pas. Ici les gestes traditionnels fascinent tout le monde et constituent un véritable patrimoine vivant.

Episode 3 : Le "sur-mesure" à la rescousse de l'activité artisanale

Dans les années 1980 on comptait encore quatorze entreprises artisanales qui travaillaient le cuivre à Villedieu. Aujourd'hui l'Atelier du Cuivre est le dernier au côté de l'entreprise Mauviel qui a choisi la voie industrielle. Si le dinandier a survécu, c'est en s'ouvrant à un nouveau marché de designers, d'artistes et de riches particuliers à l'étranger grâce à son patron Etienne Dulin qui a pris les commandes de la petite entreprise en 1985.

Episode 4 : Le cuivre de Villedieu, de la Normandie jusqu'au bout du monde

L'Atelier du Cuivre reste le gardien de la tradition des métiers d'art de la dinanderie à Villedieu mais trouve la majeure partie de son activité grâce à son point d'ancrage à Paris. Etienne Dulin, son directeur, se déplace chaque semaine à la capitale dans le magasin qu'il a créé il y a trente ans pour rencontrer ses plus gros clients, architectes, décorateurs et chefs cuisiniers. C'est à ce prix et grâce à son savoir faire d'entrepreneur qu'il peut remplir le carnet de commandes.